PICON Antoine



Antoine Picon est ancien élève de l’Ecole polytechnique et de l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées, architecte DPLG, docteur et habilité en histoire.
Après un court passage par le ministère de l’Equipement, il s’est consacré à la recherche et à l’enseignement. Il est directeur de recherches à l’Ecole nationale des Ponts et Chaussées et professeur à la Harvard Graduate School of Design. Membre de l’Académie des Technologies et membre associé de l’Académie d’Architecture, il est également président de la Fondation Le Corbusier depuis 2013.
Antoine Picon a publié de nombreux articles et ouvrages sur l’histoire des ingénieurs et des techniques ainsi que sur les relations entre architecture et ville d’un côté, sciences et techniques de l’autre. C’est dans cette perspective qu’il s’est notamment penché sur les transformations de l’architecture et des villes induites par le numérique.
Un premier ensemble de travaux porte sur la transition entre les périodes préindustrielle et industrielle d’un point de vue architectural et urbain ainsi qu’en ce qui concerne les rapports entre techniques, utopies et sociétés. On peut notamment mentionner Architectes et ingénieurs au siècle des Lumières (1988), Claude Perrault (1988), L’Invention de l’ingénieur moderne (1992), Les Saint-simoniens (2002).
Un second ensemble de contributions porte sur la transition numérique et ses conséquences sur l’architecture et les villes. On peut citer La Ville territoire des cyborgs (1998), Culture numérique et architecture (2010), Ornament : The Politics of Architecture and Subjectivity (2013), Smart cities : Théorie et critique d’un idéal auto-réalisateur (2013), Smart Cities : A Spatialised Intelligence (2015).