TILMONT Michèle



Architecte DPLG
Urbaniste diplômée de l’Institut d’Urbanisme de Paris et titulaire d’un Doctorat en géographie urbaine
Diplômée de l’Institut de l’environnement
Chevalier de la Légion d’Honneur
Officier du Mérite
Membre associée de l’Académie d’Architecture
Garante auprès de la Commission Nationale du Débat Public depuis 2010.

Michèle Tilmont est entrée dans la fonction publique en 1977 dans le corps des architectes-urbanistes de l’Etat et a consacré l’essentiel de sa carrière à des fonctions liées à la promotion de l’architecture et à la profession d’architecte.

En tant que Secrétaire générale de la Mission Interministérielle pour la Qualité des Constructions Publiques de 1983 à 1992, elle a notamment mis en place la réglementation nationale relative à l’organisation des concours d’architecture et d’ingénierie. Elle a été chargée de l’élaboration, entre 1990 et 1992, des décrets d’application de la loi sur la Maîtrise d’Ouvrage Publique et a été à ce titre rapporteur du groupe de travail Maîtres d’ouvrage publics/Maîtres d’oeuvre qui a ratifié leur accord avec les entreprises.

Elle a aussi organisé en 1992, au Centre Pompidou, l’exposition Architectures publiques inaugurée par le Président de la République, François Mitterrand, en présence de 12 ministres constructeurs. Elle a en même temps contribué à la promotion de l’architecture au sein de la Mission Architecture et Art Urbain notamment en exerçant la tutelle de l’Institut Français d’Architecture, des Conseils d’Architecture Urbanisme Environnement, des Architectes conseils, en organisant les jurys des Grands Prix d’architecture…

Michèle Tilmont a été ensuite Directrice Adjointe de l’Aménagement à l’Agence Foncière et Technique de la Région Parisienne, principalement en charge de la Mission d’aménagement du Fort d’Aubervilliers. Puis, elle a été appelée à diriger successivement deux Ecoles Nationales Supérieures d’Architecture:celle de Paris Val de Marne de 1994 à 2000, puis celle de Lyon de 2000 à 2004. Elle s’est ensuite intéressée à la recherche urbaine et technique en dirigeant le Plan Urbanisme Construction Architecture, avant son dernier poste, en 2009, de Déléguée ministérielle à l’accessibilité, dans le domaine des transports, des équipements publics, du logement et de la voirie urbaine.

Michèle Tilmont, aujourd’hui retraitée, développe des activités dans le domaine du patrimoine culturel et aussi de la démocratie participative.

Administrateur d’ICOMOS de 2010 à 2018, elle a animé le groupe de travail Patrimoines et développement durable en organisant trois colloques européens dont les actes ont été publiés dans les cahiers d’ICOMOS:
2010: Patrimoine et énergie: quelles performances énergétiques pour les bâtiments existants à valeur patrimoniale?
2013: Patrimoines et accessibilité pour les villes, les monuments et les sites en Europe;
2016: Patrimoine et débats publics: un enjeu citoyen.
Dans le domaine du débat public et de la concertation, en tant que Garante auprès de la Commission Nationale du Débat Public, elle a participé au débat public pour le projet d’Interconnexion sud des Lignes à Grande Vitesse en Île de France (2010-2011) et aussi à celui relatif au projet de Réseau Express Grand Lille ( 2015). Elle a été Garante de la concertation pour le projet de territoire du Tescou suite à l’annulation du barrage de Sivens (2016-2018). Depuis 2012, elle est Garante de la concertation sur les projets d’aménagement du secteur Paris Nord-Est (200 ha élargi à 600 ha) pour le compte de la Ville de Paris.