REGNIER-KAGAN Nathalie



Anglais, lu, parlé, écrit
Allemand, lu, parlé
Architecte DPLG en 1989, diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville
D. E. A. Le projet architectural et urbain en 1994, diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville /Paris 8 / IFU
Architecte gérante depuis 2009 de la SARL Michel Kagan Architecture et Associés
Architecte assistante depuis 1992 puis associée de la SARL Michel Kagan Architecture et Associés
Architecte-Conseil de la Ville de Chennevières-sur-Marne (94), depuis janvier 2016
Maître-assistante dans les Ecoles Nationales Supérieures d’Architecture depuis 1994,
à l’Ensa de Paris-Val de Seine depuis 2007 (ENSA de Bretagne de 1994 à 1997, ENSA de Versailles
de 1997 à 2007).
Formation HQE « Qualité environnementale des projets architecturaux et urbains », octobre 2009
Formation RT2012 «étanchéité à l’air», septembre 2012
Formation OPC, décembre 2014
Formation « Concevoir un bâtiment certifié PassivHaus », novembre 2015
Inscription à l’Ordre n° national 38402.

Née le 5 novembre 1961 à La Rochelle (17), Nathalie Régnier-Kagan est diplômée architecte DPLG de l’ENSA de Paris Belleville en 1989, et titulaire d’un DEA sur « le projet architectural et urbain» à Paris 8- Institut Français d’Urbanisme, en 1994. Lauréate de la bourse « Delano & Aldrich » de l’American Institut of Architects en 1990, son diplôme a été sélectionné pour l’exposition « 20 ans d’enseignement de l’architecture en France » au Salon de l’Architecture. Après avoir collaboré à l’agence Richard Meier & Partners à New-York en 1990, puis à l’agence Pierre Riboulet à Paris comme chef de projet de 1991 à 1992, elle participe en son nom propre à des concours d’architecture et réalise des maisons individuelles et des rénovations en Charente Maritime.
Elle collabore ensuite comme assistante puis associée avec Michel Kagan de 1992 à la disparition de ce dernier en 2009. Elle est aujourd’hui gérante de la société et poursuit l’œuvre entreprise avec Michel Kagan, avec une attention forte portée sur les questions environnementales.

En parallèle de son activité d’architecte praticienne, elle enseigne la théorie et la conception du projet architectural et urbain en tant que maître de conférence titulaire dans les écoles nationales supérieures d’architecture depuis 1994 (Rennes de 1994 à 1997, Versailles de 1997 à 2007, Paris-Val de Seine depuis 2007) ; elle a publié de nombreux articles dans des revues d’architecture et des ouvrages sur la ville et l’architecture. Elle a notamment initié, le principe d’un « workshop européen », consistant à inviter des architectes praticiens et enseignants reconnus, venus de toute l’Europe pour travailler avec des étudiants français pendant un temps court et intensif, sur des questions urbaines et architecturales locales.

Nathalie Régnier-Kagan est membre honoraire de la Royal Incorporation of Architects en Ecosse depuis 2011. Elle est membre titulaire de l’Académie d’Architecture depuis octobre 2016. Elle a reçu la mention spéciale « femmes architectes» en 2015. Elle est actuellement architecte-conseil de la ville de Chennevières.

Fondée à Paris en 1986, l’agence Kagan participe à de nombreux concours d’architecture nationaux et internationaux.
Elle réalise ses premiers bâtiments à Paris : la Cité technique et administrative de la ville de Paris à Paris (13e) en 1991, et la Cité d’Artistes à Paris (15e) en 1992, projets remarqués par la critique architecturale internationale, nominés à l’équerre d’argent et au prix de la première œuvre, 1er prix de la Biennale d’architecture de Bueno Aires en 1991. L’agence Kagan a reçu de nombreux prix et distinctions en France et à l’étranger. Michel Kagan a été récompensée en 1997 de la Médaille d’argent de l’Académie d’Architecture, fondation Le Soufaché 1874 pour l’ensemble de l’œuvre.

Consacrée à la conception et à la réalisation d’équipements publics et de logements collectifs, du projet urbain au projet de rénovation et d’architecture intérieure, elle revendique l’idée d’une architecture de relation :
– relation avec le territoire d’une part, en développant une approche fine du contexte par l’abstraction et non par mimétisme, s’attachant au respect des échelles urbaines et paysagères, aux orientations solaires, à une certaine harmonie des formes au sens musical du terme, basée sur l’équilibre plutôt que la symétrie, le rythme plutôt que le collage ;
– relation avec l’homme d’autre part, en apportant une attention particulière à la qualité des espaces liée à leur simplicité, leur fluidité, leur fonctionnalité et la lumière naturelle qui les pénètre, dans un dialogue constant avec le maître d’ouvrage et les usagers.

L’agence travaille actuellement sur plusieurs opérations de logements à Courbevoie, et à Marseille. Elle a terminé récemment la construction des ateliers et du CDI du Lycée professionnel Aristide Briand au Blanc Mesnil pour la région Ile de France, la rénovation énergétique des Ateliers d’Artistes face au Parc Citroën Cévennes à Paris (15e) pour la RIVP, 37 logements sociaux et activités dans l’écoquartier Montconseil à Tours pour Tours Habitat.
Elle a beaucoup œuvré dans le domaine du logement, avec notamment, une opération de 50 logements et activités livrée en 2015 à Rouen Chatelet square pour Habitat 76, 76 logements sociaux en 2014 pour I3F à Perpignan, 86 logements et activités en 2013 à Marseille pour Sifer promotion, 100 logements sociaux pour Habitat 35 à Rennes Beauregard en 2012, et également à l’étranger, avec 31 logements en accession à Hambourg Altona en 2012. L’agence a également œuvré dans la rénovation et la résidentialisation d’un immeuble de 108 logements sociaux à Val de Reuil en 2011.
L’agence a aussi l’expérience de quelques équipements publics, dont en particulier l’espace Socio-Culturel des Champs Manceaux à Rennes en 2011, la résidence étudiants à Paris (13e) en 2010, le groupe scolaire Jules Ferry à Noisy le Grand en 2001, un bâtiment universitaire Neuville 3-1 à Cergy-Pontoise en 1999, le siège social de l’OPHLM de l’Orne à Alençon en 1997.
L’agence a réalisé des opérations de logements remarquées : 83 logements et activités, Port St Martin, à Rennes, qui a obtenu en 2006 le prix de la Pyramide d’Or de la Fédération des Promoteurs de France, et 70 logements rue de l’Amiral Mouchez, pour la SGIM réalisés en 2000 à Paris (14e), 50 logements pour l’OPAC à Paris (20e) en 1999.
Les réalisations de maisons individuelles, et de rénovation d’appartements ont été une activité importante de l’agence, avec en particulier, une maison à Montrouge, une maison dans le 17ème arrondissement, en 2009, une « maison verticale » hôtel particulier rue Cernuschi à Paris 17e en 2003, la « maison sans façade » maison en cœur d’îlot dans le 1er arrondissement, et de nombreuses rénovations d’appartements à Paris.

Sous la direction de N. Régnier-Kagan, les projets et réalisations de l’agence ont été publiés en 2016, dans une monographie « Kagan architecture », aux éditions AAM/ Anteprima, avec des textes de JL Cohen, K. Frampton, F. Purini. Elle a également publié en 2012 « La Tour Métropolitaine , une recherche pédagogique de Michel Kagan», aux éditions Recherches. A la disparition de Michel Kagan, elle a réalisé une exposition « Etre & transmettre » en son hommage à l’Ensa de Paris-Belleville en 2010, qui a voyagé dans de nombreuses écoles d’architecture, en France et à l’étranger, jusqu’en 2014.