L'Académie d'Architecture

À l’origine, l’Académie Royale d’Architecture
En 1840, orphelins depuis la suppression par la Convention en 1793 de l’Académie Royale d’Architecture fondée en 1671, des architectes, soucieux d’organiser leur profession et l’enseignement de l’architecture, créèrent la Société Centrale des Architectes. Après la rédaction du premier code des devoirs professionnels (le code Guadet) et la création de l’Ordre des architectes en 1940, la SCA considérant sa mission accomplie décidait de continuer son action pour la valorisation de l’Architecture. La Société Centrale devient ainsi en 1953 l’Académie d’Architecture, association reconnue d’utilité publique.

Aujourd’hui, un espace de réflexion pour le rayonnement de l’architecture
Institution à caractère culturel, l’Académie d’Architecture a pour mission de promouvoir la qualité des constructions par des actions de valorisation des différents acteurs de la production architecturale, de l’enseignement, de la recherche, et de la diffusion de la culture architecturale.
À ce titre, elle organise régulièrement des conférences, des débats, des séminaires et des colloques sur ces sujets. Elle décerne chaque année une trentaine de Prix et Récompenses aux acteurs de l’architecture et du bâtiment, sans oublier les étudiants et les jeunes architectes, ainsi qu’un prix du Livre et un prix de la Recherche distinguant la meilleure thèse en architecture. Elle détient la plus importante collection privée de dessins et d’archives des XIXe et XXe siècles, dont une partie est déposée à la Cité de l’Architecture et du Patrimoine, et l’une des principales bibliothèques anciennes d’architecture.
Les membres de l’Académie s’attachent à travers différents événements à débattre et échanger sur des sujets liés à l’architecture et à l’aménagement du territoire, avec pour objectif d’articuler toujours le passé avec le présent et l’avenir. L’objectif de mémoire, et de conservation, se double ainsi d’un objectif prospectif ouvert au monde, fondé sur l’expérience et la richesse de ses membres.

Ses membres
L’Académie d’Architecture est forte en 2019 de quelque 343 membres qui sont répartis en plusieurs collèges, suivant leurs professions et leurs statuts :
– Un collège de 168 membres titulaires (pour 220 membres potentiels) : il s’agit d’un collège destiné à des architectes français de plus de 40 ans, inscrits à l’Ordre des architectes depuis 10 ans ; élus par l’Assemblée Générale en fonction des oeuvres réalisées de leur activité personnelle.
– Un collège de 58 membres associés (pour 100 membres potentiels) : il s’agit d’un collège destiné à « des personnalités françaises et étrangères qui contribuent par leur oeuvre, par leur rayonnement ou leur action à la promotion des valeurs architecturales ».
– Un collège de 33 membres correspondants : il s’agit d’un collège « destiné aux architectes français ou étrangers justifiant d’au moins 7 ans d’activité et constituant des relais de l’action de l’Académie sur l’ensemble du territoire ».
– Un collège de 52 membres étrangers (pour 70 membres potentiels) : il s’agit d’un collège destiné aux «architectes étrangers de valeur et de réputation internationales».
– Un collège de 29 membres honoraires : il s’agit d’un collège destiné à tous les membres « ayant assumé leur fonction pendant dix ans et qui, à leur demande, sont admis à la dignité de membre honoraire ».
– Des membres bienfaiteurs, personnalités ou personnes morales « qui participent au rayonnement et au développement de l’Académie par l’apport de leur contribution et par leur soutien aux actions».

Tous sont animés de la même passion, celle de l’architecture, et tous sont liés par une amitié qui n’a rien de corporatiste, qui se nourrit de cette discipline exceptionnelle, à la fois Art et Science.
L’Académie d’Architecture est donc avant tout forte de la qualité de ses membres, réseau unique et inégalé de personnalités françaises et internationales, ce qui lui permet de pouvoir se positionner aujourd’hui comme un espace privilégié du débat et du rayonnement de l’architecture.

Ses locaux

Les locaux de l’Académie sont situés 9, place des Vosges, dans l’hôtel du duc de Chaulnes.

Image Presentation
Image Presentation

Mission et Actions de l’Académie d’Architecture

Ses missions sont de contribuer à la promotion de la qualité de l’architecture et de l’aménagement de l’espace, à la recherche de l’amélioration du milieu de vie au bénéfice de l’intérêt général, à la rédaction et la publication d’avis relatifs aux questions concernant l’architecture et l’urbanisme, et à la recherche et la conservation des documents concernant l’histoire de l’architecture et des architectes.

La promotion de l’architecture par la promotion de tous ses acteurs

Les Prix et Récompenses est une cérémonie annuelle, le moment phare de l’Académie, qui honore chaque année une quarantaine de lauréats. Ils sont architectes, urbanistes, archéologues, enseignants, chercheurs, artistes, ingénieurs, maîtres d’ouvrages, entrepreneurs, artisans ou compagnons. La grande Médaille d’or de l’Académie d’architecture est décernée chaque année à un architecte de renommée internationale.

Le Prix du livre de l’Académie d’Architecture honore un ouvrage consacré à l’architecture, a un architecte, ou à une œuvre architecturale. Il est décernée chaque année depuis 1996.

Le Prix de la Recherche et de la Thèse de Doctorat en Architecture, crée en 2007 dans le cadre d’une action pour la valorisation de la recherche architecturale, récompense tous les deux ans une ou plusieurs thèses en architecture de qualité exceptionnelle. Cette action contribue à la reconnaissance et la valorisation de l’enseignement de l’architecture conduisant au doctorat.

La Promotions de jeunes talents est reconnue par les Prix des meilleurs Projets de fin d’études, le Prix Camelot, le Prix de la MAF et le Prix Tony Garnier-Cadet qui récompensent de jeunes architectes ayant obtenu leur diplôme d’Etat.

Image Presentation

L’Action culturelle et la participation au débat sur l’Architecture

Régulièrement, des conférences thématiques et des tables rondes sur un sujet particulier sont organisées et données par des membres de l’Académie d’Architecture ou des personnalités invitées. Le séminaire annuel de l’Académie traite d’un sujet majeur et ou d’une actualité concernant l’architecture. Le thème du « Logement en nombre » a été retenu pour les années 2018-2019.
Les thèmes précédemment abordés ont eut pour thème « Construire en Chine», «le Patrimoine architectural du XXème siècle» (en 2012), « 2014-2041 : quelles stratégies pour l’Architecture, les Villes et les Territoires ? » (e n2013), « Conversations avec la ville : du grand récit au grand projet » (en 2014) . Les Actes de ces manifestations ont été publiés et sont disponibles à l’Académie d’Architecture ou sur son site.

L’Académie a pris part au Grand Débat National en mars 2019 en prenant l’initiative de fédérer une dizaine d’institutions autour de l’architecture pour contribuer au débat avec  73 propositions :

http://academie-architecture.fr/73-propositions-pour-larchitecture-des-territoires-et-des-villes-contribution-des-architectes-au-grand-debat-national/

L’Académie a également pris position en mai 2018 lors du débat parlementaire sur la loi ELAN et a été auditionnée à ce sujet par la Commission des Affaires Culturelles et de l’Education de l’Assemblée nationale.
http://academie-architecture.fr/position-de-lacademie-darchitecture-sur-la-loi-elan/

La Conservation de la mémoire

Les archives de la Société centrale des architectes sont en cours d’archivage pour constituer un fond biographique de ses membres, en collaboration avec le Comité des travaux historiques et scientifiques (le CTHS est rattaché à l’Ecole nationale des Chartes), au sein de la base de données des sociétés savantes en ligne « France savante ». Le fond d’archives architecturales de l’Académie d’Architecture concernant le XXéme siècle est exploité en coopération avec la Cité de l’Architecture et du Patrimoine. La très riche bibliothèque de l’académie, contenant des ouvrages rares, des dessins et des archives anciennes, est ouverte aux chercheurs, doctorants, enseignants et est exploitée par le prêt de documents pour des publications ou des expositions.

La réédition (après 250 ans) du Grand Blondel dans son intégralité en huit volumes a été un événement éditorial majeur. Les éloges d’architectes disparus lors de la réception d’un nouveau membre constituent des dossiers biographiques et font l’objet de publications. Le fond s’enrichi par des dons et legs. Depuis 2007 l’organisation du Prix de la Recherche et de la Thèse de Doctorat en Architecture permet à l’Académie de conserver un nombre important de thèses de grande qualité. Leur consultation en ligne est prévue cette année.

rapport general activites-2018-2019